Vente de bois à Venanson

Parmi les ressources des communautés villageoises, la forêt permet de mobiliser rapidement des sommes conséquentes. Les premiers contrats connus remontent au XIVe s. C’est l’un d’eux, une vente de billes de bois des forêts de Venanson, qui est réalisée les 13 et 27 juin 1766. Les entrepreneurs obtiennent la coupe proposée par la Communauté après adjudication. Ils versent généralement une somme importante pour débuter les travaux, et le solde de manière échelonnée après avoir retiré les arbres, parfois bien plus nombreux que prévus... Il est une légende tenace qui voudrait que Venanson a vu ses arbres coupés pour réaliser les pieux de soutènement de Venise ! Une autre, que toutes les forêts ont été abattues pour fournir la matière première de la Royale de Louis XIV… Plus prosaïquement, les coupes réalisées sont très souvent l’objet de longs litiges qui donnent lieu à procès. Certains durent des décennies… avant que le village obtienne en partie réparation, dans le meilleur des cas. Les périodes de guerre ou/et de pression fiscale sont propices à malversations dont sont victimes les villages en quête de liquidités, pressurés de toutes parts. Dans le cas cité, les preneurs sont un certain Victor Amédée Tomati et le notaire de Saint-Martin, Sébastien Cagnoli, proximité rassurante d’être payé.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×