Moulins de Lantosque

Achats et rachats de moulins à Lantosque au XVe siècle

Le moulin du village symbolise à la fois la vie quotidienne (pour la mouture du « blé » ou le détritage des olives) et permet de caractériser le « pouvoir au village ». Il peut être banal (propriété d’un seigneur qui prélève des droits d’utilisation) ou communal (qui perçoit une taxe). Le 9 septembre 1468, plusieurs moulins sont vendus par la communauté de Lantosque à Jacques Tornaforti. Connue dès le milieu du XIIIe s., cette famille de chevaliers étend son influence à Saint-Martin, Loda et La Bollène. La vente, loin d’être un investissement industrieux, s’avère une mise en cens, permettant à la communauté de les racheter à cet éminent personnage exactement 8 ans plus tard, remboursant le capital et les intérêts de la période. Tornaforti en donne quittance, reconnaissant la pleine propriété communale, alors même que les familles seigneuriales perdent leur influence dans la Vésubie.

×